Wiki Doublage français
Advertisement

Affiche du film.

Idiocracy est un film comique satirique américain réalisé par Mike Judge. Il sort en salles en 2006.

Réalisée par le créateur de Beavis et Butt-Head, cette comédie satirique de science-fiction raconte l'histoire de deux personnes qui, après une hibernation de cinq siècles, se réveillent dans une société dystopique rongée par l'anti-intellectualisme, le mercantilisme, la surpopulation et la dégradation de l'environnement. Le récit du film emploie un hypothétique effet dysgénique pour expliquer ceci : les idiots font plus d'enfants que les gens intelligents, ce qui entraîne une très nette baisse du QI moyen sur le long terme. Cet argument pseudo-scientifique permet aux scénaristes d'amplifier et de parodier les travers populistes et mercantiles de la société américaine[1].

Les producteurs de la 20th Century Fox retardent la sortie du film et ne lui font que très peu de publicité[2]. Prévu pour 2005, Idiocracy sort finalement le 3 septembre 2006 dans seulement cent trente salles des États-Unis et passe inaperçu[2]. En France, le film sort en DVD sous le titre Planet Stupid. Un échec au box-office et presque absent des remises de prix, Idiocracy acquiert toutefois un statut de «film culte» [3],[4] après sa sortie en DVD, et est cité par certains auteurs dénonçant la dégénérescence de la démocratie américaine, la pollution ou encore la consommation de masse[5],[6],[7].

Synopsis[]

Joe Bauers, l'archétype de l'Américain moyen, est une recrue choisie par le Pentagone comme cobaye pour un programme top secret d'hibernation. Oublié, il est réveillé cinq siècles plus tard et découvre une société devenue tellement stupide qu'il est désormais l'homme le plus intelligent de la planète.

Fiche technique[]

  • Titre original : Idiocracy'
  • Titre français alternatif : Planet Stupid
  • Titres de travail : 3001 ou The United States of Uhh-merica
  • Réalisation : Mike Judge
  • Scénario : Mike Judge, Etan Cohen
  • Genres : Comédie, Satire, Science-fiction
  • Direction artistique : William Ladd Skinner
  • Production : Elysa Koplovitz Dutton, Mike Judge, Michael Nelson
  • Sociétés de production : Twentieth Century Fox, Ternion Pictures
  • Sociétés d'effets spéciaux : Stargate Studios, Pixel Magic, yU+Co., Handmade Digital, Custom Film Effects
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Durée : 84 minutes
  • Dates de sortie :
    • En salles :
    • États-Unis : 1 septembre 2006 (sortie limitée)
    • France : 25 avril 2007
    • Date d'ajout sur Disney+ :
      • France : 5 novembre 2021 dans la section Star [8][9]
      • Belgique : 23 février 2021 (entrée en vigueur de la section Star [10])
      • Suisse : 23 février 2021 (entrée en vigueur de la section Star [11])
      • Canada : 23 février 2021 (entrée en vigueur de la section Star [12])

Staff francophone[]

Distribution[]

Acteur original Comédien belge Rôle
Luke Wilson Olivier Cuvellier Joe Bauers, bibliothécaire militaire, plus tard Pas Sûr, secrétaire à l'Intérieur des États-Unis
Maya Rudolph Marie-Noëlle Hébrant  
("Mano" Hébrant)
Rita
Michael McCafferty Frédéric Meaux l'officier Collins
Scarface     N/C     Upgrayedd, proxénète
Dax Shepard Philippe Allard Frito Pendejo [n 1]
Justin Long Aurélien Ringelheim Dr Lexus [n 2]
Terry Crews Claudio Dos Santos Dwayne Elizondo Mountain Dew Herbert Camacho, président des États-Unis d'Amérique
Anthony Campos Erwin Grünspan secrétaire à la Défense des États-Unis
David Herman Alain Eloy secrétaire d'État des États-Unis
Sara Rue     N/C     procureure générale des États-Unis
Andrew Wilson     N/C     Beef Supreme, combattant au lance-flammes dans l'arène [n 3]
Earl Mann Bruno Bulté le narrateur
Thomas Haden Church     N/C     président-directeur général de la société Brawndo
Patrick Fischler     N/C     Yuppie

Notes et références[]

Notes[]

  1. Fritos est une marque de chips, « pendejo » signifie notamment « abruti » en espagnol
  2. Justin Long est sélectionné comme révélation masculine de l'année aux Teen Choice Awards 2007 en partie pour ce rôle
  3. Andrew Wilson est le frère de Luke Wilson; beef supreme signifie littéralement le mets « suprême de bœuf »

Références[]

  1. Adam Johnson, "Idiocracy's" curdled politics: The beloved dystopian comedy is really a celebration of eugenics, Salon, 6 juin 2016, consulté le 2020-02-09}}
  2. 2,0 et 2,1 Ryan Pearson, The mystery of 'Idiocracy', 8 septembre 2006, consulté le 1 mars 2016.
  3. Rob Walker, This Joke’s for You, The New York Times, 4 mai 2008, issn 0362-4331, consulté le 4 février 2016
  4. Idiocracy, Empire, 26 avril 2021
  5. Tim Stanley, [https://www.telegraph.co.uk/films/0/donald-trump-for-president-idiocracy-is-coming-true/ Donald Trump for president: Idiocracy is coming true, The Telegraph, 9 novembre 2016, issn: 0307-1235, consulté le 2019-07-04}}
  6. 'Idiocracy' writer: My satire is becoming real, WFTX, 25 février 2016, consulté le 4 juillet 2019
  7. L’idiocratie, Le Devoir, consulté le 4 juillet 2019
  8. Page du film sur Justwatch.com France
  9. Flixable, Tous les films et séries disponibles sur Disney+
  10. Page du film sur Justwatch.com Belgique
  11. Page du film sur Justwatch.com Suisse
  12. Page du film sur Justwatch.com Canada

Liens externes[]

Advertisement