Wiki Doublage français
Advertisement

Affiche française

Joker est un thriller psychologique américain, coécrit et réalisé par Todd Phillips, sorti en 2019.

Il raconte, dans une histoire originale, la transformation d'Arthur Fleck en Joker, un dangereux tueur psychopathe qui deviendra, par la suite, le plus grand ennemi de Batman.

Phillips a conçu Joker en 2016 et a écrit le scénario avec Scott Silver tout au long de 2017. Les deux se sont inspirés des études de personnages des années 1970 et des films de Martin Scorsese (en particulier, Taxi Driver et La Valse des pantins), qui était initialement attaché au projet en tant que producteur. Le film adapte vaguement des éléments de l'intrigue de Batman: The Killing Joke (1988), mais Phillips et Silver ne se sont pas inspirés de bandes dessinées spécifiques.

Véritable triomphe au box-office mondial (plus d'un milliard de dollars de recettes) et bénéficiant de critiques élogieuses, il crée toutefois une polémique, notamment aux États-Unis, du fait de reproches d’apologie de la violence, laquelle demeure contestée par le réalisateur.

Le film est présenté en compétition officielle à la Mostra de Venise 2019 où il reçoit le Lion d'or et est ovationné. Il est ensuite nommé près d'une trentaine de fois pour différentes catégories de récompenses (Oscars, Golden Globes, British Academy Film Awards, César du meilleur film étranger, etc.). Le jeu d'acteur de Joaquin Phoenix est particulièrement salué, cette performance lui valant de nombreuses récompenses dont le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique et l'Oscar du meilleur acteur. La compositrice Hildur Guðnadóttir reçoit également plusieurs prix, dont le Golden Globe et l'Oscar de la meilleure musique de film.

Synopsis[]

Représentation d'une carte à jouer à l'effigie du Joker de Joaquin Phoenix. L'histoire se déroule en 1981, à Gotham City. Arthur Fleck travaille dans une agence de clowns. Méprisé et incompris par ceux qui lui font face, il mène une morne vie en marge de la société et habite dans un immeuble miteux avec sa mère Penny. Un soir, il se fait agresser dans le métro par trois traders de Wayne Enterprise alcoolisés qui le brutalisent, le poussant à les tuer en retour. Son geste inspire à une partie de la population l'idée de s'en prendre eux aussi aux puissants. Dans cette société décadente, Arthur bascule peu à peu dans la folie et finit par devenir le Joker, un dangereux tueur psychopathe victime d'hallucinations et le plus grand criminel de Gotham City.

Résumé détaillé[]

Arthur Fleck est un homme souffrant de troubles mentaux le poussant, notamment, à rire sans le vouloir, souvent à des moments inopportuns. Il rêve de devenir humoriste, sa mère Penny lui ayant assigné depuis toujours pour mission de « donner le sourire et de faire rire les gens dans ce monde sombre et froid ». En fait, il ne ressent que tristesse dans sa vie, même lorsqu’il travaille en tant que clown pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère. Gotham City est au bord du chaos, en proie au chômage, à la criminalité et à la crise financière, laissant une bonne partie de la population dans la misère.

Un jour, alors déguisé en clown publicitaire, un groupe d'adolescents lui volent sa pancarte publicitaire. Après une course poursuite jusqu'à une ruelle déserte, ils le frappent, l'insultent et cassent sa pancarte. Son employeur l'accuse d'avoir inventé cet incident et lui ordonne de restituer ou rembourser la pancarte. Un de ses collègues, Randall, lui donne alors un révolver, pour qu'il puisse se défendre face aux agresseurs. Dans le même temps, Arthur fait la connaissance de Sophie, une mère célibataire habitant dans le même immeuble, qu'il suit furtivement.

Lors d'un spectacle dans un hôpital pour enfants, Fleck fait tomber accidentellement son arme au sol. À la suite de cet incident et d'une dénonciation calomnieuse de la part de Randall, qui l'accuse d'avoir voulu lui acheter un revolver, il perd son emploi. En revenant chez lui, toujours vêtu de son costume de clown, il est témoin dans le métro du harcèlement d'une jeune femme par trois jeunes hommes. À cause de son handicap, il est pris d'un fou rire, et ces derniers l'insultent et le frappent, comme le groupe d'adolescents. Utilisant son arme pour échapper à leur violence, il abat deux d'entre eux dans la rame puis poursuit le troisième et l'abat sur le quai. Reprenant ses esprits, il s'enfuit apeuré et s'enferme dans les toilettes où il danse pour retrouver son calme.

Les trois hommes étaient des employés de Wayne Enterprises. Leurs meurtres, ainsi que les propos de Thomas Wayne, candidat à la mairie de Gotham City, contre les citoyens les plus défavorisés qui, selon lui, utilisent le symbole du clown pour se masquer et commettre des crimes, déclenchent alors un mouvement populaire contre les riches. Arthur se rend compte que ses actes lui ont permis d'être enfin remarqué par la société, même si son identité n'est pas encore connue. Peu de temps après, son assistante sociale lui apprend qu'il ne pourra plus être suivi psychologiquement ni recevoir ses doses habituelles de médicaments, car la mairie a décidé de cesser de financer l'établissement.

Arthur se produit finalement sur la scène du Pogo's, sous les yeux de Sophie, mais son one-man-show tourne au fiasco lorsqu'il ne peut s'empêcher de rire nerveusement durant la quasi-totalité de ses blagues.

Arthur comprend par ailleurs, dans une des nombreuses lettres que sa mère tente de faire parvenir à Thomas Wayne pour l'alerter sur leurs conditions de vie précaires, qu'il serait en fait le fils de l'homme d'affaires. Celle-ci lui raconte alors que, travaillant pour le milliardaire, elle aurait eu une liaison avec ce dernier, et qu'elle serait tombée enceinte de lui. Elle aurait par la suite signé des papiers lui interdisant d'en parler. Arthur part pour le manoir des Wayne et fait la connaissance de leur jeune fils, Bruce, avant de se faire renvoyer chez lui par le majordome de la famille, qui connaît Penny Fleck et affirme qu'elle ment.

Penny est hospitalisée en raison d'un AVC qu'elle a eu à la suite de la venue des inspecteurs Garrity et Burke, enquêtant sur les meurtres du métro et souhaitant s'entretenir avec son fils. Dans le même temps, Murray Franklin, un animateur de débats télévisés à succès qu'Arthur admire, diffuse des extraits de sa prestation ratée au Pogo's et le tourne en ridicule dans son émission.

Alors que des manifestations antiriches éclatent près d'un auditorium où se trouve Thomas Wayne, Arthur s'infiltre et parvient finalement à rencontrer le milliardaire. Celui-ci affirme alors que sa mère serait atteinte de démence et qu'elle l'aurait adopté lorsqu'elle travaillait pour lui. Exaspéré par l'insistance d'Arthur, Wayne le frappe et lui ordonne de rester loin de sa famille. Par la suite, Arthur parvient à lire à l'asile d'Arkham le dossier médical de sa mère, qui confirme la version de Thomas Wayne. Il aurait été adopté et Penny l'aurait négligé, le laissant même être l'objet de sévices de la part de son compagnon de l'époque, qui lui aurait causé des séquelles physiques et psychologiques. Penny soutient au contraire que Thomas Wayne a utilisé son influence pour la faire enfermer à l'asile d'Arkham, et faire fabriquer de faux papiers d'adoption dans le but de cacher leur ancienne relation. Ayant donc appris que son handicap n'était pas vrai et que sa mère l'avait négligé, il lui rend visite à l'hôpital, lui reproche de s'être moquée de lui dès son enfance et l'étouffe avec son oreiller. De retour dans son immeuble, il entre dans l'appartement de Sophie. Elle est effrayée et lui demande de sortir de chez elle : la relation sentimentale n'était que le fruit de l'imagination d'Arthur.

En fin de compte, Arthur reçoit un appel de l'assistante de Murray Franklin qui l'invite à se produire dans son émission, à la suite des nombreuses demandes des téléspectateurs, ce qu'il accepte. Alors qu'il se prépare chez lui pour le tournage télévisé du soir, simulant son suicide sur un fauteuil et dansant avec That's life en fond sonore, il trouve ensuite, en se maquillant en clown, une photo de sa mère sur un miroir signée au dos « T.W. » (les mêmes initiales que Thomas Wayne) avec un mot lui disant qu'elle a un beau sourire. Un peu plus tard, il reçoit la visite de ses anciens collègues, Randall et Gary, qui veulent l'aider après avoir appris le décès de sa mère. Il assassine sauvagement Randall avec une paire de ciseaux pour l'avoir trahi auprès de son ancien employeur, mais laisse partir Gary en lui disant qu'il fut le seul à être gentil avec lui, ce dernier restant dans un premier temps bloqué dans l'appartement, car il ne peut pas atteindre la chaînette de la porte d'entrée en raison de son nanisme. C'est finalement Arthur qui lui ouvre la porte, non sans l'effrayer.

Sur le chemin pour l'émission de Murray, Arthur, qui a maintenant tous ses aspects de Joker, descend les marches de sa rue en dansant sur fond de musique rock, puis est pris en chasse par les deux inspecteurs de police qui le soupçonnent du meurtre des trois traders. Après une course-poursuite dans les rues de Gotham, il se cache dans une rame de métro, au milieu de manifestants portant des masques de clown. Un clown est tué accidentellement par l'inspecteur Burke, provoquant le passage à tabac des deux policiers et renforçant le sentiment de haine des manifestants envers le système. Arthur sort du métro, en solitaire, regardant la police partir à l'opposé alors qu'il se dirige vers la sortie, fumant sa cigarette tout en souriant.

Dans les coulisses de Live With Murray Franklin, Arthur demande à l'animateur de le présenter sous le nom de « Joker » (terme que ce dernier avait choisi pour juger sa prestation lors de la diffusion des extraits de son spectacle). Sur le plateau, après une arrivée dansante et une blague morbide instaurant un certain malaise, il donne son avis sur la société de Gotham City tout en révélant, en direct et à la surprise générale, qu'il est l'auteur des trois meurtres de traders. Murray Franklin cherche alors à le faire culpabiliser et un échange verbal assez violent s'ensuit. C'est alors que, sachant pertinemment que Murray l'avait invité pour se moquer de lui, Arthur, plutôt que de se suicider, lui tire une balle dans la tête en criant : « T'obtiens ce que tu mérites, enculé ! ». Enfin, il lui tire une autre balle dans le corps puis s'adresse à la caméra en disant : « Bonne nuit et n'oubliez pas : That's life ! » - qui était l'expression fétiche de Murray pour la fin de l'émission (en français : « C'est la vie »).

Arrêté par la police, il se réjouit du chaos qui règne dans les rues de la ville à la suite de ses agissements. Soudain, la voiture de patrouille est percutée par une ambulance conduite par des clowns, et il est ainsi libéré par les manifestants. Pendant ce temps, dans la panique, Thomas, Martha et Bruce Wayne sortent en trombe du cinéma où ils se trouvaient, et s'engagent dans une ruelle sombre pour fuir : un manifestant portant un masque de clown les suit et abat le couple sous les yeux de leur fils, après avoir dit à Thomas Wayne la même phrase qu'Arthur a prononcée lors du meurtre de Murray.

Arthur, quant à lui, est considéré comme un symbole et un héros par les manifestants. Heureux et acclamé par la foule, il se dessine sur le visage un sourire avec son propre sang. C'est ainsi qu'Arthur Fleck est devenu le clown prince du crime de Gotham : le Joker.

On retrouve le Joker menotté à l'asile, interrogé par une psychologue. Il se met à rire en pensant à une blague. On voit alors brièvement le jeune Bruce Wayne sous le choc, regardant ses parents gisant au sol. La psychologue d'Arthur voudrait entendre sa blague, mais le Joker lui répond « Ça ne vous fera pas rire ». La musique de That's Life démarre et il fredonne quelques paroles de la chanson, devant la psychologue étonnée.

Dans la dernière séquence du film, toujours avec That's Life en fond sonore, le Joker marche dans un couloir de l'hôpital, laissant derrière lui des traces de sang, puis est pris en chasse par un surveillant. Le film se conclut par un « Fin » écrit en jaune en police d'écriture typique des années 70.

Fiche technique[]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original, français et québécois : Joker
  • Réalisation : Todd Phillips
  • Scénario : Todd Phillips et Scott Silver, d'après le personnage du Joker créé par Bill Finger, Bob Kane et Jerry Robinson et d’après les personnages DC
  • Direction artistique : Laura Ballinger
  • Décors : Mark Friedberg
  • Costumes : Mark Bridges
  • Photographie : Lawrence Sher
  • Montage : Jeff Groth
  • Musique : Hildur Guðnadóttir
  • Son : Tod Maitland, Alan Robert Murray, Tom Ozanich et Dean A. Zupancic
  • Production : Todd Phillips, Bradley Cooper et Emma Tillinger Koskoff
    • Production déléguée : Richard Baratta et Joseph Garner
  • Sociétés de production : DC Films, Village Roadshow Pictures, Bron Creative et Joint Effort Productions
  • Société de distribution : Warner Bros.
  • Budget : 55 millions de dollars
  • Pays d'origine :  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur — Digital Cinema Package — 1,85:1 — SDDS / DTS / Dolby Digital
  • Genre : thriller psychologique
  • Durée : 122 minutes
  • Dates de sortie :
    • Italie : 31 août 2019 (Mostra de Venise) ; 3 octobre 2019 (sortie nationale)
    • États-Unis : 4 octobre 2019
    • France : 9 octobre 2019
  • Classification :
    • États-Unis : R - Restricted (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d'un adulte)
    • France : interdit aux moins de 12 ans avec avertissement lors de sa sortie en salles et en vidéo

Distribution[]

  • Joaquin Phoenix (VF : Boris Rehlinger ; VQ : François Trudel) : Arthur Fleck / le Joker
  • Robert De Niro (VF : Jacques Frantz ; VQ : Jean-Marie Moncelet) : Murray Franklin, le présentateur de l'émission
  • Zazie Beetz (VF : Fily Keita ; VQ : Catherine Brunet) : Sophie Dumond, la voisine d'Arthur
  • Frances Conroy (VF : Anne Rochant ; VQ : Élise Bertrand) : Penny Fleck, la mère d'Arthur
    • Hannah Gross : Penny Fleck, jeune
  • Shea Whigham (VF : Bruno Choël) : l'inspecteur Burke
  • Bill Camp (VF : Paul Borne) : l'inspecteur Garrity
  • Glenn Fleshler (VF : Pascal Casanova ; VQ : Bruno Marcil) : Randall, le collègue d'Arthur
  • Leigh Gill (VF : Henry David Cohen) : Gary, le collègue d'Arthur
  • Greer Barnes (VF : Frantz Confiac) : un collègue de travail d'Arthur
  • Brett Cullen (VF : Jean-Louis Faure ; VQ : Jean-François Blanchard) : Thomas Wayne
  • Dante Pereira-Olson : Bruce Wayne, le fils de Thomas
  • Carrie Louise Putrello : Martha Wayne, l'épouse de Thomas
  • Douglas Hodge (VF : Eric Peter) : Alfred Pennyworth, le majordome de la famille Wayne
  • Sharon Washington (VF : Jocelyne Nzunga Mbembo) : Debra Kane, l'assistante sociale d'Arthur
  • Josh Pais (VF : Franck Capillery) : Hoyt Vaughn
  • Rocco Luna : GiGi Dumond
  • Marc Maron : Ted Marco
  • Sondra James : Dr Sally
  • Murphy Guyer : Barry O'Donnell
  • Frank Wood (VF : Xavier Fagnon) : Dr Stoner
  • Bryan Callen : un strip-teaseur
  • April Grace : la psychiatre d'Arkham State Hospital
  • Brian Tyree Henry (VF : Daniel Lobé ; VQ : Didier Lucien) : Carl
  • Justin Theroux : un invité de Live With Murray Franklin (caméo)
  • Todd Phillips (VF : Julien Chatelet) : le comédien au Pogo's juste avant Arthur Fleck (caméo)
  • Chris Redd (VF : Christophe Peyroux) : l'animateur du Pogo's Club.
  • Carl Lundstedt (VF : Benoît DuPac) : le membre de Wayne Enterprises qui agresse Arthur

Carton de doublage (1)

Carton de doublage (2)

Version française[]

Production[]

Une rame de la ligne C du métro de New York avec une girouette indiquant la ligne fictive 0 laissée après le tournage du film Joker.

Genèse et développement[]

En août 2017, Warner Bros. et DC Films annoncent leur intention de produire un film sur le Joker, indépendamment de l'univers cinématographique DC. Todd Phillips est alors annoncé comme réalisateur, coscénariste (avec Scott Silver) et comme producteur (avec Martin Scorsese). Le début du tournage est alors annoncé pour 2018 avec un budget de 55 millions de dollars.

En juillet 2018, Scorsese quitte finalement le projet. Emma Tillinger Koskoff, qui préside désormais la société Sikelia Productions de Martin Scorsese, est alors annoncée comme productrice. Joker est présenté comme le premier d'une série de films produits par DC mais non liés à l'univers cinématographique DC. Les influences de Joker sont des films comme Taxi Driver et La Valse des pantins de Scorsese.

En juillet 2018, le titre du film, Joker, et une sortie pour 2019 sont annoncés.

Distribution des rôles[]

En septembre 2017, Warner Bros. envisage Leonardo DiCaprio pour le rôle du Joker. Cependant, en février 2018, Todd Phillips présente Joaquin Phoenix comme son premier choix pour le rôle. L'acteur est officialisé dans le rôle en juillet 2018.

En juillet 2018, Robert De Niro et Zazie Beetz sont évoqués pour des rôles secondaires.

Frances McDormand a refusé le rôle de la mère du Joker. Le rôle revient à Frances Conroy.

Fin juillet 2018, Marc Maron et Bryan Callen rejoignent la distribution.

En août 2018, Alec Baldwin est choisi pour incarner Thomas Wayne. Mais l'acteur doit quitter le projet peu de temps après en évoquant une incompatibilité d’emploi du temps. Brett Cullen est annoncé pour le remplacer quelques jours plus tard.

Tournage[]

Le tournage débute le 10 septembre 2018 à New York. Il a lieu notamment à Harlem.

Advertisement