Pierre Trabaud

Pierre Trabaud, de son vrai nom, Pierre Wolf Pibaret[1], est un acteur et directeur artistique français, né le 7 août 1922 à Chatou et décédé, à l'âge de 82 ans -au cours de sa 83e année-, le 26 février 2005 à Versailles[2].

Interprète au théâtre ou à l'écran, comme au cinéma et la télévision, il était également très actif dans le doublage. Il est notamment connu pour avoir prêté sa voix à de nombreux personnages au sein de l'animation, comme Daffy Duck [1962 à 1988], Joe Dalton, Popeye et Tortue Géniale, Maître Kaio, entre autres, dans Dragon Ball et Dragon Ball Z.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le wikicode]

Il est scolarisé durant son enfance à Neuilly-sur-Seine. Après un rapide passage à l'École nationale supérieure des beaux-arts, il entre au Cours Simon.

Carrière[modifier | modifier le wikicode]

Il débute au cinéma en 1945 dans Le Jugement dernier de René Chanas aux côtés de Jean Desailly et Louis Seigner puis tourne en 1947 et 1949 dans deux films de Jacques Becker : Antoine et Antoinette et Rendez-vous de juillet.

Il gagne le prix Triomphe du Cinéma en 1954 pour son interprétation de jeune prêtre mystique dans Le Défroqué de Léo Joannon. Mais c'est son rôle d'instituteur dans le film-culte « La Guerre des boutons », sorti en 1962, qui lui assurera la notoriété auprès du public. Parallèlement, il devient très actif à la radio et à la télévision en doublant de nombreux films et dessins animés.

Après une parenthèse d'une vingtaine d'années dans sa vie d'acteur, il réalise en 1983 son premier et unique long métrage, qu'il a également écrit, Le Voleur de feuilles avec Denise Grey, Jean-Pierre Castaldi et Jean-Pierre Darras qu'il finance lui-même. L'échec commercial de ce film le plonge dans des dettes qu'il remboursera pendant plusieurs années.

C'est Bertrand Tavernier qui lui donne ses derniers rôles au cinéma, dans Autour de minuit en 1986, et La Vie et rien d'autre en 1989.

Il est aussi connu pour avoir interprété la 1re voix française régulière du personnage Daffy Duck de 1962 à 1988, Tortue Géniale et bien d'autres personnages dans Dragon Ball, puis Maître Kaio, poursuivra le rôle de Tortue Génial et sera la voix de remplacement de Piccolo[n 1] durant l'arc Namek et Freezer dans Dragon Ball Z.

Il a fait ses derniers doublages dans Dragon Ball Z et la série Lucky Luke de 1992.

Sa dernière apparition était dans le documentaire Carnet de naufrage de Claude Bourbigot sorti en 2004.

Vie privée[modifier | modifier le wikicode]

En 1949, dans le film Rendez-vous de juillet, il rencontre Germaine Lefèbvre dite « Capucine » qui devient sa femme pour quelques mois[3].

Son épouse est Nicole Trabaud, marraine du festival de cinéma en plein air de Visan.

Décès[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Trabaud meurt le 26 février 2005 et repose au cimetière nouveau de Neuilly-sur-Seine (27e division).

Théâtre[modifier | modifier le wikicode]

  • 1943 : Le Malade imaginaire de Molière, mise en scène par Pierre Valde, Théâtre du Temps
  • 1943 : Première Étape de Paul Géraldy, mise en scène par Jean-Jacques Daubin, Studio des Champs-Élysées
  • 1945 : L'Autre Aventure de Marcel Haedrich, mise en scène par Jacques Erwin, Théâtre l'Apollo
  • 1946 : L'Heure de vérité de René-Jean Ottoni, mise en scène par André Cellier, Théâtre de l'Humour
  • 1946 : Anne et le dragon de Raymond Caillava, mise en scène par Nouno Nicas, Théâtre Verlaine
  • 1948 : Thermidor de et mise en scène par Claude Vermorel, Théâtre Pigalle
  • 1952 : Zoé de Jean Marsan, mise en scène par Christian-Gérard, Comédie Wagram, Théâtre des Célestins
  • 1958 : La Paix du dimanche de John Osborne, mise en scène par Raymond Gérôme, Théâtre des Mathurins
  • 1973 : Madame Sans Gêne de Victorien Sardou et Émile Moreau, mise en scène par Michel Roux, Théâtre de Paris

Filmographie[modifier | modifier le wikicode]

Cinéma[modifier | modifier le wikicode]

  • 1943 : Lucrèce de Léo Joannon
  • 1945 : Le Jugement dernier de René Chanas
  • 1946 : Ouvert pour cause d'inventaire d'Alain Resnais (inédit)
  • 1947 : La Fleur de l'âge de Marcel Carné (inachevé)
  • 1947 : Antoine et Antoinette de Jacques Becker
  • 1949 : Manon de Henri-Georges Clouzot
  • 1949 : Rendez-vous de juillet de Jacques Becker
  • 1950 : Lady Paname de Henri Jeanson
  • 1951 : Sans laisser d'adresse de Jean-Paul Le Chanois
  • 1952 : Horizon (moyen métrage)
  • 1953 : Horizons sans fin de Jean Dréville
  • 1954 : Le Petit nuage / La Chasse au nuage / Le Nuage atomique d'Antoine Allard, Armand Bachelier et Charles Dekeukeleire
  • 1954 : Le Défroqué de Léo Joannon
  • 1955 : Les Indiscrètes de Raoul André
  • 1955 : Les Chiffonniers d'Emmaüs de Robert Darène
  • 1957 : Tu es mon fils (La finestra sul Luna-Park) de Luigi Comencini
  • 1957 : Ah ! Quelle équipe de Roland Quignon
  • 1958 : Le Désert de Pigalle de Léo Joannon
  • 1959 : Y'en a marre, Ce soir on tue ou Le Gars d'Anvers de Yvan Govar
  • 1960 : Normandie-Niémen de Jean Dréville et Damir Viatich Berejnyck
  • 1962 : La Guerre des boutons d'Yves Robert : l'instituteur de Longeverne
  • 1983 : Le Voleur de feuilles de lui-même [également scénariste]
  • 1986 : Autour de minuit de Bertrand Tavernier
  • 1989 : La Vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier
  • 2004 : Carnet de naufrage de Claude Bourbigot (documentaire)

Télévision[modifier | modifier le wikicode]

  • 1972 : Légion de Philippe Joulia
  • 1975 : Le Tour du monde en quatre-vingts jours, comédie musicale écrite pour la télévision par Gérard Calvi, Jean Marsan et Jean Le Poulain : aux côtés de Jean Le Poulain, Roger Carel, Annick Blancheteau, Vannick Le Poulain et Lucie Dolène (diffusée sur A2 (France 2))
  • 1978 : Le Coup monté
  • 1978 : La Filière (mini-série)
  • [1979 : Les Yeux bleus de François Dupont-Midy (mini-série)
  • 1981 : Julien Fontanes, magistrat : Vital[n 2],[4] (épisode : La Dernière Haie de François Dupont-Midy)

Voxographie[modifier | modifier le wikicode]

Cinéma[modifier | modifier le wikicode]

Films[modifier | modifier le wikicode]


Films d'animation[modifier | modifier le wikicode]

  • 1967 : Astérix le Gaulois : Marcus Sacapus
  • 1968 : Astérix et Cléopâtre : Le chef du transport de pierres et le capitaine des pirates
  • 1971 : Daisy Town : Joe Dalton
  • 1975 : Tarzoon, la honte de la jungle : Siamois / Général anglais
  • 1978 : La Ballade des Dalton : Joe Dalton
  • 1982 : Un conte de Noël : Ebenezer Scrooge
  • 1983 : Les Dalton en cavale : Joe Dalton

Télévision[modifier | modifier le wikicode]

Téléfilms[modifier | modifier le wikicode]

Téléfilms d'animation[modifier | modifier le wikicode]

Séries télévisées[modifier | modifier le wikicode]

Séries d'animation[modifier | modifier le wikicode]

Fictions radiophoniques[modifier | modifier le wikicode]

  • 1959 à 1971 : Les Maîtres du mystère de Pierre Billard, sur Paris Inter, puis France Inter
  • 1965 à 1974 : Bons baisers de partout de Pierre Dac et Louis Rognoni : Pierre Wolf (le personnage qu'il interprète est son nom de naissance)

Direction artistique[modifier | modifier le wikicode]

  • Dragon Ball
  • Dragon Ball : La Légende de Shenron [Film 1]
  • Dragon Ball : Le Château du démon [Film 2]
  • Dragon Ball : L'Aventure mystique [Film 3]
  • Dragon Ball Z
  • Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlic [Film 1]
  • Dragon Ball Z : Le Robot des glaces [Film 2]
  • Dragon Ball Z : Le Combat fratricide [Film 3]
  • Dragon Ball Z : La Menace de Namek [Film 4]
  • Dragon Ball Z : La Revanche de Cooler [Film 5]
  • Dragon Ball Z : Cent mille guerriers de métal [Film 6]
  • Dragon Ball Z : L'Offensive des cyborgs [Film 7]
  • Dragon Ball Z : Broly le super guerrier [Film 8]
  • Dragon Ball Z : Les Mercenaires de l'espace [Film 9]
  • Dragon Ball Z : Rivaux dangereux [Film 10], nommé aussi Le Retour de Broly
  • Dragon Ball Z : Attaque Super Warrior ! [Film 11], nommé aussi Bio-Broly
  • Dragon Ball Z : Fusions [Film 12]
  • Dragon Ball Z : L'Attaque du dragon [Film 1]
  • Dragon Ball Z : Baddack contre Freezer [Téléfilm 1], nommé aussi Le Père de Sangoku
  • Dragon Ball Z : L'Histoire de Trunks [Téléfilm 2]
  • Les Aventures de Monsieur Pickwick
  • Un Garçon Formidable
  • La Légende d'Aliséa
  • Les Maîtres de l'Univers
  • She-Ra, la princesse du pouvoir
  • Le Sourire du Dragon

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Depuis Dragon Ball, Philippe Ariotti double Piccolo mais il sera aussi choisi pour être la voix de Freezer dans Dragon Ball Z. Ainsi, Freezer étant le protagoniste principal durant l'arc Namek et Freezer, Pierre Trabaud (qui est aussi le directeur artistique de la série) choisira de maintenir Philippe Ariotti sur la voix de Freezer et d'attribuer une 2e voix à Piccolo, en l'incarnant lui-même (notamment lors des scènes de combat entre les 2 personnages).
  2. Bien que Pierre Trabaud joue l'un des protagonistes sur lequel enquête Fontanes, curieusement son nom est absent du générique.
  3. Doublage tardif effectué en 1950.
  4. Doublage tardif effecté en 1982.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Acte de décès - Wolf était le nom de son père Alfred Wolf, Trabaud était le nom de jeune fille de sa mère Célestine Trabaud, mais il a obtenu par décret le changement de son nom d'état civil pour Pierre Pibaret, qui figure sur son acte de décès.
  2. Acte de naissance sur CinéArtistes. - Avec mention de son décès tout en bas de l'acte.
  3. 571: CAPUCINE sur Cinevedette4.fr.
  4. https://www.imdb.com/title/tt0617631/fullcredits « Julien Fontanes, magistrat »] sur IMDb.
  5. Doublage tardif de 1995

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Yvan Foucart : Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron : Éditions cinéma, 2008, 1185 p. (Ouvrage de référence (ISBN) : 978-2-9531-1390-7)

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.